Health

Étude : bénéfices médicaux des graines de chanvre

Étude : bénéfices médicaux des graines de chanvre
Linkedin

Saviez-vous que les graines de chanvre possèdent des vertus médicinales? Ses bienfaits nutritifs sont bien connus quant à leurs sources de graisses, de protéines, de fibres et de vitamines, mais qu’en est-il de ses bienfaits sur la constitution?

Une nouvelle étude parue en 2018 stipule que les graines de chanvre pourraient être bénéfiques sur le système cardio-vasculaire et sur le système digestif; de plus, elles pourraient traiter certaines maladies de peau ainsi qu’être des pistes de solution pour le traitement de maladies neuro-inflammatoires comme l’Alzheimer et le Parkinson. Précisément, on parle d’une richesse des graines de chanvre en Activateurs Tissulaires du Plasminogène (ATP).

Détails de l’étude

C’est 14 composantes des graines de chanvre qui ont été isolées, extraites puis administrées à des souris. Une injection de lipopolysaccharide a été administrée aux souris cobayes afin de causer une inflammation neurologique. Au total, c’est 4 groupes de souris qui ont fait partie de l’expérience : le premier, le groupe contrôle, ne recevait pas l’inflammation; le deuxième, le groupe modèle, recevait ladite injection inflammatoire, mais n’était pas traité; le troisième groupe recevait aussi l’inflammation ET un traitement tPA (à base d’Activateurs Tissulaires du Plasminogène); et le quatrième groupe recevait l’injection inflammatoire ainsi qu’un traitement ayant déjà fait ses preuves à base de piraceam.

Les résultats

La réduction de l’inflammation est significative avec de faibles doses de tPA. Précisément, c’est dans l’hippocampe qu’on dénote le travail bénéfique des tPA : les neurones de cette région, jouant un rôle majeur pour la mémoire, la cognition et l’apprentissage, sont beaucoup moins endommagés par l’inflammation que celles n’ayant pas reçu ce traitement.

Aussi, ce qui est intéressant à dénoter dans cette étude, c’est qu’une dose moins importante a eu un plus grand impact positif qu’une dose supérieure. Cependant, ces résultats ne sont, pour l’instant, pas applicables aux systèmes humains; de plus amples recherches devront être exercées.