Economy

Intérêt prononcé pour le CBD dans la culture de chanvre

Intérêt prononcé pour le CBD dans la culture de chanvre
Linkedin

La culture de chanvre est, pour l’instant, destinée au marché de l’alimentation humaine ; c’est principalement pour ses graines qu’il est cultivé, mais la légalisation pourrait changer la donne.

Depuis la légalisation du cannabis du mois d’octobre dernier, les producteurs de chanvre s’intéressent de plus en plus au CBD, composé actif de la plante, contenu dans leur culture. Mais l’agitation autour du potentiel du CBD ne date pas d’hier. Selon Christian Taillon, président de la ferme Taillon de Saint-Prime, elle est présente dans les conversations des professionnelles du domaine depuis deux ou trois ans.

Projet pilote d’extraction de CBD au Lac-Saint-Jean

Pour la première fois, à l’automne dernier, la ferme de M. Taillon a récolté plusieurs dizaines de tonnes de feuilles de chanvre qui ont été mises en granules par la suite ; c’est de ces granules que le CBD est extrait, en laboratoire.

C’est Jacques Dallaire, un producteur de semences d’Hébertville, qui commercialise cette opération. Il explique : “On veut s’assurer de rencontrer toutes les normes gouvernementales pour savoir quel est le potentiel pour les producteurs agricoles”. La variété de chanvre utilisé par messieurs Taillon et Dallaire possède un taux de CBD de 1,3 %, mais entre 30 et 40 % de ce taux est perdu lors de l’extraction. Leur initiative, si elle est fructueuse, pourrait mener à la culture de nouvelles variétés de cannabis aux concentrations plus fortes en CBD.

La mise sur pied d’une nouvelle association dans le chanvre

Une association a été formée il y a quelques semaines par une dizaine de producteurs afin de permettre l’optimisation de la culture de chanvre, le développement de marchés, et la défense des intérêts des producteurs; ils forment ensemble l’Association des producteurs de chanvre du Québec. C’est Christian Taillon qui est vice-président de l’association; selon lui, celle-ci permettra “d’être proactifs et alertes pour mieux répondre aux besoins de l’industrie”.